Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)

CONFINEMENT : PAROLES DE TRAVAILLEURS/EUSES - 7 -

Aujourd’hui, le témoignage d’Arnaud, facteur au bureau Crimée, près d’Italie, militant SUD-PTT, bien connu à Rennes pour avoir été le porte-parole de la longue grève des facteurs d’Ille-et-Vilaine en 2018 (132 jours !).
Facteur à Rennes-sud, pendant le confinement : un héros ? Surtout pas ! La poste, c’est zéro, et si nous sommes des héros, c’est bien malgré nous ! Dès l’annonce de la fermeture des écoles, vers le 15 mars, nous avons posé des questions précises à La Poste, sur nos conditions de travail : (...)

NPA

Ce mercredi 29 avril, 20h02 : l’Anticapitaliste, l’émission

Parce qu’en ce temps de crise sanitaire, sociale, économique, écologique, nous avons plus que jamais besoin de réponses anticapitalistes, Parce que même confinéEs, nous ne cessons pas de lutter, Parce qu’il y a urgence à renverser ce système,
L’Anticapitaliste, la presse du NPA, a lancé une émission hebdomadaire en direct depuis le jeudi 9 avril. Au programme, nous discutons de la crise sous ses différents aspects, des luttes dans les différents secteurs du monde du travail en France et à travers le (...)

ROUGE EMERAUDE n°63 EST PARU

Voici le n°63 de notre bulletin ROUGE EMERAUDE, 6 ème livraison de ce (long) temps de confinement.
Téléchargez, lisez et faites passer.
.Les militant.es NPA du pays malouin

35

CONFINEMENT : PAROLES DE TRAVAILLEURS/EUSES - 6 -

Suite d’une série d’articles sur la situation locale /6 Aujourd’hui Pierre, directeur d’école, militant syndical, s’exprime.
N’est- on pas en train de créer des inégalités scolaires irréversibles ?
Dès l’annonce du confinement mi-mars, les enseignant.e.s ont mis en place « une continuité pédagogique » demandée par le ministère. La plupart ne l’ont pas fait pour répondre à une demande ministérielle, mais de bonne foi pour ne pas que les élèves s’éloignent de l’école, des apprentissages et du goût d’apprendre, de (...)

Répression politique à Toulouse : En garde à vue pour une banderole sur sa maison

Photo : Collectif Auto Média énervé
Depuis un mois des habitants et habitantes de la Roseraie avaient affiché sur leur façade une banderole « Macronavirus à quand la fin ? ». Le 29 janvier dernier, c’est Charlie Hebdo qui avait fait sa Une avec une caricature de Macron ayant pour légende « Macronavirus ».
Ce 21 avril la police est arrivée chez eux pour leur ordonner de décrocher la banderole, ce qu’ils ont fait même si aucun motif légal n’était avancé. Ils ont également demandé à ce qu’un ou une des (...)

0 | ... | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 1535