Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)
  • [Communiqué du NPA 35] Graves violences à l’encontre de militants antifascistes

    Ce samedi 21 mai, une trentaine de militants antifascistes diffusaient des tracts aux abords du Fleurte Café pour sensibiliser les passants sur les dangers de l’organisation d’extrême-droite « Egalité et Réconciliation », parti virulemment antisémite, homophobe, sexiste et raciste. Dans le même temps, d’autres discutaient de manière houleuse mais pacifique avec les tenanciers du bar et des militants d’extrême-droite présents à l’intérieur. Au bout d’une heure et demie, ces derniers ont brutalement attaqué les antifascistes, faisant usage de matraques télescopiques, de gazeuses lacrymogènes, de lanceur de balles de défense et jetant des canettes de bière. Pour échapper à la violence de l’attaque, les agressés coururent vers le centre ville. C’est alors que l’une des personnes est allée chercher sa voiture pour s’en servir comme arme en roulant à contre sens et en fonçant sur les militants antifascistes qui refluaient. L’un deux n’a pas pu éviter la voiture qui arrivait dans son dos et a été violemment projeté au sol. Il a été pris en charge par l’hôpital avec un autre militant touché par une balle de défense
    Le NPA dénonce la violence de ces nervis d’extrême-droite qui ont failli tuer quelqu’un. Ces groupuscules se sentent politiquement renforcés et légitimés par la reprise de leurs thématiques racistes par une large frange de la classe politique dont celle au pouvoir et tirent un sentiment de toute puissance sans limite de la relative impunité dont font l’objet leurs agressions répétées de plus en plus violentes (comme à Lyon par exemple). Le NPA 35 entend prendre toute sa part dans la riposte politique unitaire qui doit être menée sans délai face à des actes gravissimes.