Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)
  • A RENNES LA MARCHE DES SOLIDARITES GRAND OUEST EST PARTIE !

    Depuis des semaines, des exilé.e.s et des soutiens se sont mobilisé.e.s pour préparer cette grande Marche des Solidarités.
    Ce samedi 3 octobre, c’est sous une pluie battante que ce sont rassemblées des dizaines de personnes, avec l’appui de collectifs de Nantes, Angers et Paris.
    Des prises de parole ont rappelé les raisons de notre présence.

    « Nous demandons simplement à la France, à l’Europe et aux pays riches en général de faire face à leurs responsabilités.
    Leurs responsabilités maintenant ce sont ceux qui restent à la porte, ce sont les sans-papiers.
    Ceux qui ont survécu à la traversée du désert.
    Ceux qui ne se sont pas noyés en mer.
    Ceux qui n’ont pas été asphyxiés dans le double fond d’un camion.
    Mais aussi ceux qui cueillent les fraises au printemps.
    Ceux qui font la plonge dans les restaurants en été.
    Ceux qui coulent le béton sur les chantiers à l’automne.
    Ceux qui ont confectionné les vêtements que vous portez en hiver.
    Ceux qui nettoient les chambres d’hôtel en journée.
    Ceux qui déchargent les camions la nuit.
     »

    «  Mais je n’oublie pas pourquoi je suis avec vous aujourd’hui.
    Pour les autres, pour nos enfants et pour tous les injustices.
    Alors je vous prie de marcher… marcher.
    Pour tout ceux qui n’ont pas pu marcher jusque-là.
    Pour tout ceux qui sont restés dans le désert ou au fond de la mer.
    Marchez jusqu’à L’Élysée.
    Bon vent ! Avel mad !
     »
    (Extraits de l’intervention de Régine, du Collectif des Femmes de Villejean, Rennes)

    « Notre sang est comme le vôtre, on doit avoir les mêmes droits », « Pas de justice, pas de paix ! » [...]
    (Extrait de l’intervention d’Awa Gueye, du collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye)

    Le cortège s’est ensuite élancé en manifestation en direction d’un Parc où nous avons pique-niqué joyeusement.
    La pluie n’a pas entamé la détermination des marcheur.euses qui ont enfin pris la direction de la 1ère étape, Liffré.
    Iels traverseront l’Ille-et-Vilaine, la Mayenne, l’Orne et L’Eure-et-Loire.
    Chaque étape sera ponctuée par des actions, des soirées d’information.

    Tout ce chemin, avant de rejoindre la grande manifestation du 17 octobre à Paris à laquelle se rallieront des personnes qui viendront en car.

    Tout ce chemin pour :

    La régularisation de touTEs les sans-papiers,

    La fermeture des CRA,

    Des logements dignes et pérennes pour touTEs,

    L’Egalité des droits.

    Portfolio