Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Ille et Vilaine (35)
  • 8 MAI 1968, le mouvement social se met en marche

    Préparée depuis quelque temps et donc indépendamment de la contestation qui s’élève nationalement dans l’université, une journée régionale de grèves et de manifestations est convoquée par la CGT, la CFDT et la FEN le 8 mai 1968 en Bretagne et dans les Pays de la Loire. « L’Ouest veut vivre », tel est le thème de la journée avec 3 revendications majeures : la garantie de l’emploi, l"amélioration du niveau de vie et la reconquête de la sécurité sociale

    Le compte rendu des renseignements généraux (Archives Départementales d’I-et-V 1174W 49) atteste de l’ampleur de la mobilisation du mouvement social en Ille et Vilaine : 3500 personnes à la manif de Rennes, 2500 à Fougères, 2500 à Redon, 700 à Saint-Malo. La police estime à plus de 40% le pourcentage de grévistes tant dans le secteur privé (65% de grévistes dans la chaussure fougeraise) que dans le secteur public (64% à la SNCF).
    A noter que des représentants des agriculteurs participent aux manifestations de même, à Rennes, que des étudiants. Le porte parole de l’UNEF dénonce à Rennes « les répressions policières dont ont été victimes les étudiants de Nanterre et de la Sorbonne ».

    Le mouvement est lancé...Il va rebondir très vite , provoqué par l’attitude du pouvoir, face à la montée de la contestation étudiante à Paris et en province.